Taux hypothécaires 2022 Pression à la hausse sur les longues durées

2021, les taux d’intérêt indicatifs pour les hypothèques fixes à dix ans ont augmenté d’environ 10 points de base. Au cours de l’année, la fourchette des taux d’intérêt a fluctué assez fortement entre 1,03% et 1,32%. Pour 2022, Comparis prévoit même une nouvelle extension de la fourchette. Toutefois, celle-ci ne devrait être que faible. Il faut néanmoins s’attendre à des variations de taux encore plus fortes. Selon Comparis, il faut s’attendre en 2022 à une plus grande marge de fluctuation des taux hypothécaires que l’année précédente. Une tendance à la hausse des taux sera particulièrement perceptible au second semestre. Pour les hypothèques à taux fixe sur dix ans, la marge de fluctuation devrait se situer entre 0,85% et 1,35%. Actuellement, le taux indicatif à dix ans est de 1,16%. Le meilleur taux proposé par HypoPlus, le spécialiste des hypothèques du groupe Comparis, n’est que de 0,70%.

C’est surtout la hausse des prix de l’énergie qui a attisé les craintes inflationnistes au quatrième trimestre 2021, ce qui a fait grimper temporairement les taux à des niveaux records pour l’année. Dans l’ensemble, Comparis prévoit des prix légèrement plus élevés pour l’année prochaine. En Suisse, le renchérissement devrait se stabiliser autour de 0,7%. « En comparaison sur plusieurs années, nous nous trouvons dans une période de hausse de l’inflation. Comparis s’attend donc à une légère pression à la hausse sur les taux d’intérêt du marché des capitaux en 2022. La réduction prévue des achats d’obligations par la Banque centrale européenne donnera une impulsion supplémentaire aux taux d’intérêt à long terme au cours du second semestre. Le marché suisse des capitaux, et donc le marché hypothécaire, ne pourra pas non plus s’y soustraire complètement », prédit Leo Hug, expert financier chez Comparis.

Une forte hausse des taux d’intérêt est peu probable

Ces dernières semaines, c’est surtout la hausse des prix de l’énergie qui a inquiété les marchés internationaux. En Suisse, où les prix de l’énergie ont un poids moins important, ce sont surtout les voyages et les nuitées d’hôtel plus chers qui ont fait grimper les chiffres de l’inflation. Comparis considère la hausse des prix de l’énergie comme un phénomène temporaire. La hausse des prix dans le tourisme est un effet de base des réductions de prix de l’année précédente et donc également un phénomène à court terme. « Une hausse significative des taux d’intérêt est donc peu probable en 2022. Une légère hausse des taux d’intérêt se dessine toutefois pour le second semestre de l’année.

Marge d’intérêt attendue en 2022 (DE)

Source : www.investtrends.ch/Comparis